Hitbodédout, ou comment vivre dans la lumière...

14 décembre 2017

RENOUVELLEMENT

Chaque jour notre âme est nouvelle, renouvelée...

Saisissons cette occasion pour ne pas l'abîmer, en n'agissant que dans le bien, à tous les niveaux, comme si nous étions un nouveau-né, Adam Harichon, et faisons de ce jour le microcosme d'une Vie réussie, de cette journée un jardin enchanté.

Saisissons les bonnes ondes et l'élan enthousiaste et optimiste ressenti au réveil, capturons ces ondes pour en faire de grands rayons de Soleil à partager avec le Monde !

20170305_092215

Posté par minesara à 11:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]


03 mai 2016

Sarah Lesselbaum sort un album de chansons illustré "AVIDAN HAGANAN" inspiré des enseignements de Rabbi Nahman de Breslev

La pensée positive avec AVIDAN HAGANAN !

 

https://www.facebook.com/avidan.haganan/


AVIDAN HAGANAN new face
  

Découvrez l'album musical illustré "Avidan Haganan" (Avidan le jardinier) que j'ai composé au bord de la mer pour faire germer tout le bien qui est en nous... sur https://www.avidanhaganan.com/

 

Sarah Lesselbaum

 

 

Posté par minesara à 00:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2016

L'essuie-glace

L'essuie-glace

L'hitbodedouth est comme un grand essuie-glace. On est persuadé qu'il n'y a rien à l'horizon, car le pare-brise de notre vie est plein de parcelles de préoccupations semblant plus figées les unes que les autres. Alors l'hitbodedouth est là pour mettre un grand coup de balai et nous permet de percevoir, à travers la transparence, la vraie vie, le sens de la vie, l'horizon de lumière, l'objectif à atteindre !...

Posté par minesara à 00:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 septembre 2014

PREMICES D'UNE NOUVELLE ANNÉE

 

 

 

 

 

 

 

Prémices d'une nouvelle année

 

FUSION

 

Au lendemain de ces fêtes précieuses pleines de sens, prémices d'une année douce comme le miel, le soleil s'étire dans tous les sens et la mer est d'un calme bleu qui invite à l'immersion !

Devant le grand mikvé du monde, HaChem, je Te demande de maintenir en moi la flamme de la Téchouva, de la Simh'a, de la Emounah !

Ne pas Te contrarier, ne pas froisser Ton monde, être Ta partenaire pour son embellissement, son aboutissement. 

Par mes prières je veux T'approcher, me fondre dans Ta volonté, être un filtre de lumière traversé par Ta grandeur, Ton immensité, Ta sagesse infinie...

Il nous faut garder le silence comme on dresse une grande nappe blanche, où l'on ne viendra placer que des mots de choix, de vérité et de sainteté. N'y déposer que la fine fleur de nos pensées, les fruits de notre générosité, tourné vers l'autre, celui que je pourrai compléter dans son manque et ainsi tenter de lui permettre d'être plus proche de Toi.

Vivre avec intensité au rythme d'actes en harmonie avec Ta volonté. Ouvrir les yeux sur le bien, tenter d'amoindrir le mal à l'aide de l'éclairage de l'ayin tova, le regard bon et vrai sur le monde, Ton monde. Ne pas se laisser polluer par tout ce qui abimerait la beauté de Ton jardin.

Etre à l'écoute du diapason, de la note juste ! Roch Hachana est le début de la symphonie, où tout l'orchestre formé par Ton peuple est venu s'accorder au son du Chofar, promesse de tous les possibles.

A nous de ne pas créer de dissonance, car il suffit d'une fausse note pour perturber le cours somptueux des jours de notre vie, cette oeuvre que jour après jour Tu ne cesses de jouer depuis 5775 années !

Tu nous as fait venir pour compléter Ton oeuvre, et non pour y déverser avec insolence les papiers froissés de notre irresponsabilité.

Grâce à la Torah que Tu as eu la bonté de nous confier, nous avons tous les outils, la partition que chacun d'entre nous se doit de jouer. A nous de suivre les gestes et indications précieuses du Chef d'Orchestre et Auteur Compositeur de cet univers extraordinaire, afin de façonner le musicien extraordinaire qu'il y a en nous, et tentons de devenir le Soliste Moché Rabénou...

HaChem, en cette nouvelle année, je veux jouer des notes beaucoup plus étincelantes, brillantes, plus justes, rondes et parfaites que celles de l'année dernière. Que chacun des mots que je ferai sortir de mon instrument vocal soient de cristal pur irisé par l'arc en ciel de Ton inspiration.

Adieu les mots gris déblatérés avec ennui et lassitude sur fond de chiffons tissés par la grogne et l'ingratitude de ne pointer que les difficultés, qui pourtant devraient être considérées comme autant de tremplins via la lumière du vrai bonheur si l'on sait les transcender à l'aide de nos belles prières !

Et pour les enfants composer des mélodies douces et sereines les invitant au désir de s'y accorder, et non pas les assomer par de violentes percussions, par une cacophonie vide de toute harmonie !

Leur apprendre à jouer la partition de leur vie, mesure après mesure, avec lenteur, portés par notre patience et les applaudir à chaque audtion, aussi petite soit-elle ! Et leur dire "merci" de nous avoir ébahis !

Chana Tova à tous dans un Monde bientôt rempli de miel !

 

 

Posté par minesara à 23:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2014

Reflexions diverses

 

Pour effacer la tristesse et bien commencer la journée !

 

POUR CHASSER LA TRISTESSE

  

D'abord sourire, comme un portail qui s'ouvre pour T'accueillir,

avec tous Tes bienfaits et Ton amour inconditionnel,

à l'écoute de nos prières qui jamais ne se perdent !

 

 

Une seule certitude à brandir en pancarte tout au long de la journée :

POUR CHASSER LA TRISTESSE 5 

 

NOUS SOMMES SUR LE CHEMIN

QUI CONDUIT VERS LA LUMIÈRE !

 

POUR CHASSER LA TRISTESSE copie

  

Cueillir les diamants de cette journée 

comme autant de pierres de verre éclairées par la lumière 

au coeur des galets gris !

 

POUR CHASSER LA TRISTESSE 3

  

Refuser de s'angoisser, c'est se pousser à

 

VOIR LA LUMIERE CACHEE,

 

plus belle encore que celle qu'on attend... 

Et sourire, c'est sourire à cette lumière qui existe déjà ! 

 

Sourire face à la certitude que devant nous existeront les jours de joie éternelle, lorsque Machiah' sera là. Quand ? On ne le sait pas, mais c'est une certitude qui ne peut qu'offrir le sourire, comme la joie que l'on ressent à l'avance lorsqu'on prépare une fête, avec déjà dans le coeur la fête et son cortège de moments délicieux, alors que le moment n'est pas encore là ! 

 

HACHEM MELEKH, HACHEM MALAKH, HACHEM YIMLOKH, LEOLAM VAED !

(HaChem était, Hachem est, Hachem sera, pour l'éternité !)

 

Ce moment existe déjà pour D. qui Lui est hors du temps. Et il suffit de se connecter à Lui (ou du moins essayer) pour être en contact avec cette dimension hors temps, hors espace, infinie...

 

Se rapporcher d'HaChem, c'est goûter à l'infini !

 

 

 

 

 

 

 

 

La Torah permet de surfer avec classe

sur les vagues de la Vie !

 

surf

 

Les difficultés sont constructives  :

Imaginez-vous pouvoir construire un immeuble de 20 étages

avec seulement du sable et de l'eau ?

 

nuit lunaire

 

Sous le "grand n'importe quoi" apparent

 (une situation qui nous échappe),

 se cache l'essentiel,

 comme un rideau opaque qui protège un trésor...

 

eau

 

Lorsque l'on vit un moment de flottement,

il faut oser revendiquer de ne rien vouloir maîtriser.

Maîtriser à tout prix = gaspillage d'énergie.

Relâcher tout, muscles et pensées

et laisser la volonté d'H. seule nous envahir

Etre juste un keli* !

Posté par minesara à 00:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 octobre 2013

crampon

Se cramponner à HaChem par nos prières pour échapper à l'emprise étriquée du temps et épouser l'infini.

L'angoisse est toujours liée à l'incertitude qui se situe dans le temps qui n'existe pas encore. 

Un temps qui n'existe pas. Voilà pourquoi cela nous angoisse.

Adhérer à HaChem, fusionner avec Lui, pour grimper sur le radeau qui surplombe le temps, en faisant Sa volonté : 

Voilà la seule et unique préoccupation que nous devons avoir.

Sinon, on plonge dans les méandres du temps sans avoir aucune emprise sur lui, ce qui nous angoisse.

Adhérer, fusionner avec HaChem = Emounah = se fondre en Lui et Lui faire complètement confiance !

15 novembre 2012

Texte à dire avant et après l'hitbodedout, selon Rav Arush.

Voici le texte à réciter avant chaque isolement :

Je m'unis dans cet isolement à tous les authentiques justes de notre génération ainsi qu'à tous les vrais justes et saints disparus ; particulièrement à notre saint Maître, juste pilier du monde, fleuve et source de sagesse, Na'hman ben Sim'ha et Feiga, qui a ordonné de pratiquer une heure d'isolement. Puisse son mérite nous protéger. Amen.

Au nom de l'union du Saint béni soit-Il avec la Présence divine ; avec crainte et compassion, compassion et crainte, par Son nom occulte et cach" ; au nom de tout Israël, je suis prêt(e) à pratiquer une heure d'isolement, d'après l'ordonnance de notre Maître Na'hman ben Sim'ha et Feiga, afin de contenter  notre Créateur et accomplir la volonté divine.

"Puisse HaChem notre D. être bienveillant avec nous. Fais prospérer l'oeuvre de nos mains." (Psaumes 90;17)

Je m'engage à accomplir le précepte positif "Tu aimeras ton prochain comme toi-même".

 

Voici ce qu'on dira à la fin de chaque isolement quotidien : 

Maître du monde, je Te remercie profusément de m'avoir donné le mérite d'accomplir une heure d'isolement. Puisses Tu me donner le mérite d'accomplir demain et tous les jours de ma vie une heure d'isolement. J'ouvre dorénavent une nouvelle page de ma vie en commençant à m'unir à HaChem béni soit-Il.

Posté par minesara à 09:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]

16 mai 2012

Le temps et nous

Je charabie avec rage

Que m’importe les adages !

Faut-il être sage

Pour écouter mon message ?

 

Mes cent-vingts ans sillonnent mon visage,

Je souris, je n’ai plus d’âge.

Pleine de rage au cœur, courage !

La vie est belle et sans âge.

  

Viviane Scemama-Lesselbaum (ma chère maman !)

 

le temps

 

S'attacher à réaliser du concentré d'action :

c'est ce qui va nous permettre de

se faufiler dans le temps avec grâce !

 

Ce n'est pas le temps qu'il faut chercher à maîtriser, mais maîtriser avec intensité ce qu'on est en train de faire.

Les kavanot* effacent toute notion de temps, car alors ce n'est plus te temps qui compte, mais l'acte.

 

 

P1010782

 

L'attente est un trésor

 

L'attente est une chance inouie à saisir pour se remplir, se construire, accroître la densité de nos projets et de nos espérances.

C'est un temps précieux que nous enseigne le jardinier qui plante et sait, voit déjà, la forêt de fleurs et d'arbres fruitiers !

L'attente est à remplir de prières qui bonifient le futur et le rendront d'autant plus extraordinaire.

Délectons-nous de l'attente au lieu d'en faire un papier froissé que l'on jette avec l'eau des larmes inutiles et gaspillées !

Ces larmes qui nourries de patience et de prière seront la source de notre véritable joie.

Posté par minesara à 09:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 mai 2012

Poésie

israël 2008 (une partie) 014

 

O Eretz Israël !

Tu es l'unisson de mon âme

Le parfum de mon coeur

L'air pur de ma vie

La couleur du Bonheur

La saveur infinie

L'espace et le temps réunis

 

 

Bonhomme vert JPEG

 

La route qui chaque jour me conduit là-bas bruisse de murmures éclairant chacun de mes pas.

Que je sois au nord, au sud, à l'ouest ou a l'est de la terre, je me tourne vers Toi, cité de toutes les espérances.

Et quand j'ai enfin la chance, par quelques battements d'ailes, de traverser les continents pour me rapprocher de toi, alors c'est le coeur rempli d'une joie profonde que je me laisse porter sur la route des derniers pas.

L'empreinte de nos prières formulées depuis si loin brille sur les pierres d'or gravées par le soleil.

Et je pleure le bonheur.

Le soir venu, à peine apaisée par la lueur des étoiles, je dois te tourner le dos, et reprendre la route qui n'en finit plus de descendre.

 

                                   "...Si je t'oublie, Jérusalem..."

 

                                                                              Mais je reviendrai...

 

Posté par minesara à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 avril 2012

Témoignage hitbodedouth 2

ciel city

 

Envisager Hitbodedouth comme un moment, une parenthèse dans la journée, oxygénante comme on ferait une belle ballade en montagne sour le soleil chaud et la brise légère...

Pause rafraîchissante comme quelques brasses dans une eau limpide où bruissent les poissons de couleur, argentés...

Un carré de soie rempli de lumière aux reflets changeant et parfumés.

Bref ! Un moment qu'on ne louperait sous aucun prétexte !

 

boded ramot

 

Le jardinier arrose, puis fait confiance à D.ieu

 

L'hitbodedouth doit être un moment, un temps, où l'on ne s'occupe pas du temps ; une parenthèse intemporelle bénéfique et précieuse dans la course que nous menons à chaque instant.

 

HITBODEDOUTH = CONNEXION WI-FI

avec le Roi du Monde !

Posté par minesara à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]