Prémices d'une nouvelle année

 

FUSION

 

Au lendemain de ces fêtes précieuses pleines de sens, prémices d'une année douce comme le miel, le soleil s'étire dans tous les sens et la mer est d'un calme bleu qui invite à l'immersion !

Devant le grand mikvé du monde, HaChem, je Te demande de maintenir en moi la flamme de la Téchouva, de la Simh'a, de la Emounah !

Ne pas Te contrarier, ne pas froisser Ton monde, être Ta partenaire pour son embellissement, son aboutissement. 

Par mes prières je veux T'approcher, me fondre dans Ta volonté, être un filtre de lumière traversé par Ta grandeur, Ton immensité, Ta sagesse infinie...

Il nous faut garder le silence comme on dresse une grande nappe blanche, où l'on ne viendra placer que des mots de choix, de vérité et de sainteté. N'y déposer que la fine fleur de nos pensées, les fruits de notre générosité, tourné vers l'autre, celui que je pourrai compléter dans son manque et ainsi tenter de lui permettre d'être plus proche de Toi.

Vivre avec intensité au rythme d'actes en harmonie avec Ta volonté. Ouvrir les yeux sur le bien, tenter d'amoindrir le mal à l'aide de l'éclairage de l'ayin tova, le regard bon et vrai sur le monde, Ton monde. Ne pas se laisser polluer par tout ce qui abimerait la beauté de Ton jardin.

Etre à l'écoute du diapason, de la note juste ! Roch Hachana est le début de la symphonie, où tout l'orchestre formé par Ton peuple est venu s'accorder au son du Chofar, promesse de tous les possibles.

A nous de ne pas créer de dissonance, car il suffit d'une fausse note pour perturber le cours somptueux des jours de notre vie, cette oeuvre que jour après jour Tu ne cesses de jouer depuis 5775 années !

Tu nous as fait venir pour compléter Ton oeuvre, et non pour y déverser avec insolence les papiers froissés de notre irresponsabilité.

Grâce à la Torah que Tu as eu la bonté de nous confier, nous avons tous les outils, la partition que chacun d'entre nous se doit de jouer. A nous de suivre les gestes et indications précieuses du Chef d'Orchestre et Auteur Compositeur de cet univers extraordinaire, afin de façonner le musicien extraordinaire qu'il y a en nous, et tentons de devenir le Soliste Moché Rabénou...

HaChem, en cette nouvelle année, je veux jouer des notes beaucoup plus étincelantes, brillantes, plus justes, rondes et parfaites que celles de l'année dernière. Que chacun des mots que je ferai sortir de mon instrument vocal soient de cristal pur irisé par l'arc en ciel de Ton inspiration.

Adieu les mots gris déblatérés avec ennui et lassitude sur fond de chiffons tissés par la grogne et l'ingratitude de ne pointer que les difficultés, qui pourtant devraient être considérées comme autant de tremplins via la lumière du vrai bonheur si l'on sait les transcender à l'aide de nos belles prières !

Et pour les enfants composer des mélodies douces et sereines les invitant au désir de s'y accorder, et non pas les assomer par de violentes percussions, par une cacophonie vide de toute harmonie !

Leur apprendre à jouer la partition de leur vie, mesure après mesure, avec lenteur, portés par notre patience et les applaudir à chaque audtion, aussi petite soit-elle ! Et leur dire "merci" de nous avoir ébahis !

Chana Tova à tous dans un Monde bientôt rempli de miel !